Chers lecteurs, les temps sont rudes à présent et nous devons réapprendre à vivre comme ne l’avons jamais fait auparavant, entre nous et avec nous-mêmes. Nous devons ainsi réapprendre notre vie en communauté ainsi que notre vie à la maison, avec ceux qui partagent notre quotidien mais que nous ne connaissons pas forcément. Nous devons aussi réapprendre notre solitude et toutes ces choses auxquelles, par faute de temps, de volonté ou de courage, nous ne pensions même pas.

Nous devons aussi, parmi tant d’autres choses, réapprendre notre alimentation ! Une alimentation qu’il faut à présent bien penser. Car d’un côté, nous risquons, par manque de civisme ou autre raison future, de vivre une pénurie momentanée de nos produits alimentaires préférés et d’un autre côté nous ne devons pas nous laisser aller ; car la solitude, la déprime, l’angoisse ou l’ennui peuvent faire manger d’une manière irresponsable et insouciante.

De plus, le temps paraît comme étant propice à la transformation, nous permettant ainsi de revoir ce que nous aimons et ce que nous n’aimons pas en termes d’alimentation, ainsi que tous ces aliments dont nous devons nous écarter, que nous devons diminuer ou que nous ne mangeons pas assez. Réapprendre l’alimentation, c’est aussi réapprendre soi-même et donner au corps et à l’esprit ce dont il a le plus besoin, évitant ainsi le plus possible les gâteries, les superficialités et les mauvaises habitudes.

Pour cela, cet article fait revivre le goût des choses les plus simples : toute cette verdure que nous oublions de manger, souvent à cause d’un absurde attachement aux viandes animales ! Oublions ainsi, en cette période seulement, toutes ces viandes que nous mangeons trop souvent, toutes ces viandes que nous avons pris l’habitude de percevoir comme nécessaires à un repas.

Pour ainsi limiter nos « addictions » et miser sur ce qui est vraiment bon pour notre corps, optons pour les légumes, tous les légumes et un trop plein de légumes ; aux formes, parfums, goûts et couleurs divers. Ceci nous permettra de prendre de nouvelles et bonnes habitudes, ainsi que de rester en forme.

De ce fait, lors d’un repas par jour au minimum, mangeons de la verdure ! Pourquoi pas une salade bien fraîche par exemple, mais une salade à base de choses simples. Evitons ainsi les salades mensongères comme le Crevette-avocat, ou la salade César, et optons pour : de la laitue bien fraîche, bien verte et bien lavée ; une délicieuse tomate rougeâtre à couper en rondelles ; un oignon bien poignant à couper en fines lamelles ; pourquoi pas aussi du maïs et des concombres par exemple. Assaisonnez-le tout d’une sauce vinaigrette ordinaire et quelque peu citronnée et régalez-vous de ce qu’il y a de plus simple, et de plus savoureux !

Bon Appétit !