La vague des confessions d’harcèlement sexuel n’en finit pas car après le scandale d’Harvey Weinstein et des Pussycat dolls notamment, c’est au tour de la diva Mariah Carey de se faire accuser d’harcèlement sexuel.

En effet, d’après TMZ, une plainte aurait été déposée par Michael Agnello, ex garde du corps de la chanteuse entre 2015 et 2017, pour insultes et harcèlement sexuel de la part de son ex-employeur. Il affirme de ce fait qu’elle l’aurait traité de surnoms insultants comme « nazi » ou « suprémaciste blanc » car « elle ne voulait que des hommes noirs dans son entourage et pas de blancs », et se serait même livrée à « des actes sexuels qui devaient être vus par le garde du corps » ; de plus, lors d’un voyage, elle aurait même essayé de le garder dans sa chambre tout en portant des tenues légères et osées.

Mariah Carey fait ainsi face à de graves allégations auxquelles elle ne réagit toujours pas sur les réseaux sociaux et sur sa page officielle ; et même si ses avocats ont apparemment pris contact avec ceux du plaintif et essayent de régler l’affaire à travers des négociations et d’importantes sommes d’argent, toujours d’après TMZ.