Le géant Irma est toujours en marche, éprouvé par les Petites Antilles, Cuba, Porto Rico et autres, et redouté par la Floride, il ne cesse de faire des ravages tant humains que matériels.

Avec des vents soutenus allant de 250 à 300 Km/h, Irma, ou le plus puissant cyclone enregistré dans l’Atlantique Nord depuis les années 80, a laissé derrière lui plus de 20 morts et quelques centaines de blessés, ainsi que d’importants dommages matériels (maisons, hôpitaux, écoles, hôtels, infrastructures d’eau et d’électricité etc.) dans les îles Françaises Saint-Martin et Saint-Barthélemy surtout, les Iles Vierges Américaines et Britanniques, l’Ile de Barbuda, d’Anguilla, de Porto Rico, ainsi que Cuba ou plus d’un million de personnes ont été évacuées, la Martinique, la République Dominicaine, les Bahamas, Haïti et les Iles Turks-et-Caicos.

A présent, il est attendu – ou redouté – par la Floride vers laquelle il devrait accéder à travers l’archipel des Keys avant de frapper Miami et la Géorgie, entre autres ; ainsi, près de 6 millions de personnes ont reçu l’ordre d’évacuation et un état d’urgence a aussi été décrété en Caroline du Sud et en Virginie.

Plusieurs actions et aides ont été déclenchées par les autorités responsables dans la plupart des îles et pays, alors que les dommages provoqués s’entassent par milliards d’euros, mais les états d’alerte ne cessent pas pour autant car l’ouragan José, de catégorie 4 pour l’instant, suivant de près la trajectoire d’Irma, menace de nouveau les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Crédits Image: NASA/NOAA/UWM-CIMSS, William Straka