1984 est un roman de l’écrivain Anglais George Orwell qui relate l’histoire de Winston Smith dans sa guerre pour l’individualité et la liberté.

Nous sommes à Oceania, puissance mondiale avec Estasia et Eurasia (Les Etats-Unis et ses alliés, la Chine et l’Union Soviétique respectivement – et apparemment) et Winston Smith se débat avec la dictature et l’oppression qui régissent le pays et le peuple à travers un parti unique commandé par un chef qui ne se fait voir qu’à travers ses multiples portraits : Big Brother ; mais qui voit et surveille les moindres faits et gestes des citoyens (Slogan du régime : Big Brother is watching you !).

Winston ose donc défier les règles du système pour laisser jaillir une individualité exprimée à travers des pensées critiques et rebelles et une histoire d’amour avec Julia. Le héros devient donc marginalisé et perçu comme un traître, un criminel, ce qui lui causera d’être arrêté et torturé par un régime qui ne tolère nullement les anticonformistes.

A travers ce roman écrit en 1948 (possible explication ou source du titre) et publié l’année suivante, George Orwell traite d’une utopie, quasi annonciatrice, mêlée de critique sociale ; une critique qui dénonce la puissante et étouffante montée de la technocratie et de la privation de la pensée individuelle et libre.